23 Mai, 2016

Posted by in ACCUEIL, PEDAGOGIE | 0 Comments

Le cyber-harcèlement et les réseaux sociaux

Le cyber-harcèlement et les réseaux sociaux

Compte rendu de conférence. Atelier Canopé des Yvelines. Mardi 10 mai 2016

Intervenant : Monsieur Victor Portier de l’association e-enfance

«  A l’heure où les jeunes plébiscitent les réseaux sociaux pour s’informer et communiquer, ils ne mesurent pas toujours les risques liés à leurs pratiques. Les dérives de ces utilisations peuvent mener au cyber harcèlement et dépasser les portes de l’’Ecole. Comment les accompagner ? Comment repérer les situations de cyber harcèlement et réagir ?  »

 

L’Association e-enfance, créée en 2005, reconnue d’intérêt public et agréée par l’Education Nationale. Elle a pour rôle de sensibiliser les jeunes aux bonnes pratiques du numérique et de conseiller les parents et les professionnels de l’éducation dans l’accompagnement au quotidien des jeunes utilisateurs. Aussi, elle intervient dans les établissements scolaires du CE2 à la seconde. Les thèmes   abordés sont en rapport avec l’âge des élèves. (Comment réagir face à un contenu choquant, au cyber violence, au cyber harcèlement, comment gérer sa e-réputation etc…) →Objectif : transmettre à chaque élève les valeurs liées à un usage responsable d’Internet.

Ligne nationale d’assistance téléphonique pour la protection des mineurs sur Internet : Net écoute 0 800 200 200 (soutien psychologique, conseils juridiques, aide technique en ligne pour supprimer son compte, contact avec la cyber police…)

  • Que font les jeunes sur Internet ?

 

En moyenne, un jeune de 4ieme passe  4 à 5 heures/ jour sur les outils numériques (tablette, smartphone, ordinateur) dont 2 heures pour l’école. Pour :

  • Du contenu (You Tube, Wikipédia…)
  • jeux
  • Echanges réseaux sociaux
  • Messagerie instantanée           comportent les principaux risques de cyber harcèlement

Identite

Nous avons tous une identité numérique. Elle est le reflet de ce que nous sommes dans la vie .C’est pourquoi quand nous sommes attaqués cela blesse très profondément et tout particulièrement les adolescents, plus fragiles.

Astuces :

  • Pour découvrir ce qui est dit sur nous sur la toile mettre son nom+ prénom entre guillemets
  • Il est possible de créer des alertes depuis alerte.google.fr pour surveiller sa e-réputation.

 

Les réseaux sociaux + la messagerie instantanée  sont les deux points à risque  car ils  permettent de diffuser des informations personnelles par le biais des contacts.

Les réseaux sociaux : Facebook. Google. Instagram. Twitter. Snap Chat

Messagerie instantanée : what’s Ap. Viber. Skype

 

Remarque :

  • Les jeunes n’ont pas la vraie notion de ce que veut dire «  public » d’où la diffusion exponentielle quand on permet l’accès « aux amis de mes amis »…
  • Le côté « anonyme » de l’utilisateur et l’aspect éphémère qu’offre l’outil, le pousse à une mauvaise utilisation.
  • Attention quand on utilise une application gratuite, il faut s’attendre à des contre parties : publicité, informations collectées et revendues à des annonceurs etc…)

Les jeunes n’ont aucune culture d’analyse des pages internet. D’où la nécessité d’une éducation au numérique.

  • Cyber harcèlement et moyens d’action

 

 

Internet, ne représente pas que des risques mais également des opportunités.

 

        Avantages     Inconvénients
Communiquer

Apprendre

Expérimenter

S’amuser

Créer

S’informer

Exister….

Contenu inapproprié

Sur exposition de soi

Dépendance

Mauvaises rencontres

Cyber harcèlement

….

 

 

Paramètres : les jeunes savent qu’ils existent des paramètres de réglages mais ne s’en préoccupent  qu’à partir de la 1ere /Tle. En effet, quand vient l’heure de chercher un stage, les élèves réalisent que le recruteur  a la possibilité de rechercher des informations publiées depuis leurs différents comptes.

 

« Le droit à l’oubli n’existe quasiment pas sur internet. C’est Google qui décide si le contenu est privé ou public. »

Pour en savoir plus : consulter les pages d’aide sur les réseaux sociaux.

Sites d’aide et d’information :

http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/   (guides pédagogiques, outils de sensibilisation, ressources etc.   )

http://jeunes.cnil.fr/

http://www.netecoute.fr/

 

Quelles sont les principales conduites à risque ?

  • Sur-exposition de soi : partager trop d’informations personnelles. Un contenu peut voyager d’un réseau social à un autre.
  • Le «  sexting » : contenu sexuel/ intime envoyé à un ami. Lien de confiance
  • Mais risque de perte de contrôle du contenu (diffusion de l’image) ……Harcèlement. Chantage —– Honte. Humiliation et perte d’estime de soi.

Pourquoi réagir ? Si on ne réagit pas rapidement, le cyber harcèlement produit de graves conséquences sur la victime et a, également des répercussions négatives sur l’agresseur :

comment reagir

→ Sentiment de peur et de culpabilité pour tous les spectateurs.

 

→Focus sur le cyber harcèlement :

Le harcèlement se définit comme une violence répétée dans le temps  qui peut être verbale, physique ou psychologique à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre. Elle peut être le fait d’un ou plusieurs élèves. Les filles sont deux fois plus harcelées que les garçons. 8% des élèves sont victimes de harcèlement moral. 40% sont cyber violentés. (Sentiment d’impunité du harceleur.)

 

3 caractéristiques du harcèlement en milieu scolaire :

  • La violence : rapport de force et de domination (harceleur / victime)
  • L’aspect répétitif du au sentiment d’impunité de l’auteur
  • L’isolement de la victime : l’élève harcelé n’a plus d’endroit protecteur où se réfugier, même en dehors de l’école. (Avant l’apparition d’internet, la maison était un lieu de protection. Depuis, ce n’est plus le cas car le harceleur poursuit sa victime partout.)

 

 

→ Les jeunes ont besoin d’être guidés et accompagnés dans l’usage des nouvelles technologies de communication. Les parents ont un rôle majeur à jouer ainsi que les éducateurs. A nous tous, professionnels de l’éducation d’être vigilants et à l’écoute. Ne pas hésiter à notre tour à solliciter l’aide et les conseils des diverses associations spécialisées. Leur rôle de sensibilisation aux dangers et à un usage responsable d’internet  auprès des collégiens et des lycéens  se révèle de plus en plus indispensable.

net ecoute

 

B. Villaume.Professeur documentaliste. STV Chaville

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply